G. & G. REBMANN
Bienvenue sur notre Blog PDF Imprimer
Écrit par G.R.   
Mardi, 10 Août 2010 15:16

portes en vitrail

Bienvenue chez Gérard Rebmann et Germaine née Dondaine.

Ce blog convivial est en cours de développement, il a pour objet de présenter différentes activités et occupations d'intérêt plus ou moins général...

Il permettra aux visiteurs enregistrés de contribuer.

De la généalogie à la cuisine en passant par les voyages, la marqueterie ou le vitrail l'éclectisme y est de mise. Mais laissez-nous un peu de temps pour le constituer.

Cordialement.

G.& G.

Mise à jour le Samedi, 05 Février 2011 14:33
 
La Maîtresse de Français PDF Imprimer
Écrit par G.R.   
Samedi, 04 Décembre 2010 14:53

NOUVEAU : Le livre est paru : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

En 1879, Lucille Coilly fut engagée par Mrs Anna L. Comegys comme maitresse de Français pour sa "maison d'éducation" de Chestnut Hill près de Philadelphie avec des appointements de 1750 francs par an et défrayée de tous voyages payés à part.  Elle remplaçait au pied levé une autre élève sans doute défaillante de la classe de Madame Simonot à Rethel. C'est l'année où les sœurs Bell (Jane Irwin et Anna Lorraine ép. Comegys ) après bien des malheurs,  fondaient une institution pour jeunes filles des meilleures familles américaines qui allait devenir plus tard Springside School : un établissement moderne d'éducation couvrant tous les niveaux de l'école élémentaire au lycée.

Ce séjour fut le prétexte à de nombreuses  lettres à ses parents, ainsi qu'à un journal intime épistolaire où elle s'adresse à des amies sans doute imaginaires. Elle y décrit les voyages,  le contraste des climats et celui des classes sociales, une chronique de Chestnut Hill et des mœurs de la bonne société américaine.

Lucille y décrit la population ouvrière de Liverpool : " ce qui m'a le plus frappé c'est la pauvreté figurez-vous que les gens pauvres ont le même costume que les gens riches mais arraché, fripé sale dégoûtant  ; ainsi vous ne verrez pas une femme sans chapeau

Mise à jour le Vendredi, 11 Novembre 2016 19:00
Lire la suite...
 
Les Jardiniers/Maraîchers de Paris PDF Imprimer
Écrit par G.R.   
Vendredi, 25 Mars 2011 15:30

Il y avait au XVIII siècle lors de l'abolition des jurandes en 1776 quelques 1200 maîtres jardiniers enregistrés à Paris. Il est un peu plus difficile de suivre ces familles car ces jardiniers déménagent relativement souvent, au rythme de l'agrandissement de la capitale. Au XVII ème, ils ont laissé le quartier du "Marais" aux nobles et bourgeois pour la construction de leurs hôtels particuliers et occupent au XVIII ème les quartiers situés à la périphérie de Paris : La Ville-l'Évêque (La Madeleine), les Porcherons (St Lazare), les faubourgs St Laurent, St Denis et la Courtille au nord, le Pont aux Choux et le faubourg St Antoine et la Vallée de Fécamp à l'est, les quartiers St Victor, Saint Marcel et St Germain au sud et même les Champs Élysées pour finir le tour ! Ils s'étendent bien-sûr aux communes avoisinantes telles qu'Argenteuil, Pantin, La Courneuve, La Chapelle, Montreuil, Reuilly, Vincennes, Vaugirard, etc.

Mise à jour le Dimanche, 21 Mai 2017 11:31
Lire la suite...
 
Datation des vitraux PDF Imprimer
Écrit par G.R.   
Samedi, 07 Décembre 2013 18:00

D'après Léon APPERT - Note sur les verres des vitraux anciens (1896)


Si le procédé des verres colorés remonte probablement à l'époque égyptienne et bien que des chroniques ecclésiastiques mentionnent des verrières aux fenêtres des églises dès 325, on ne trouve pas, en France, de vestiges antérieurs au XI ème siècle et les plus anciens vitraux connus  remontent au XII ème siècle. À l'origine probablement réalisés par des moines, les vitraux ne sont pas signés jusqu'à la fin du  XIV ème siècle.

Les procédés de datation se fondent sur plusieurs indices tant relatifs à la composition qu'à la technique :

- la nature des verres, leur coloration et leur dimension

- le dessin des personnages, des costumes

- le lettrage des inscriptions éventuelles

- les procédés de peinture des grisailles.

Toutefois, il y a lieu de prendre en compte d'éventuelles "restaurations" susceptibles de brouiller les indices comme par exemple, lorsqu'un vitrail a été complété à l'aide de verres d'un autre d'époque différente !

 

On peut déduire de l'ouvrage cité en référence une tentative de chronologie :

 

Mise à jour le Vendredi, 11 Novembre 2016 18:37
Lire la suite...
 
Les Rebmann de Gros-Rederching (Moselle) PDF Imprimer
Écrit par G.R.   
Lundi, 09 Août 2010 21:41

Johannes Georg Rebmann probablement né vers 1670 est le premier des Rebmann de Gros-Rederching (Moselle) dont il est fait mention. Il n'y avait pas de Rebmann avant la guerre de Trente Ans dans ce village. On peut donc en déduire que ce Jean Georges est venu "repeupler" la Lorraine dévastée par cette guerre (1618-1648) interéssé par les diverses offres d'exonératon.

On ne sait d'où il venait, sans doute de

Mise à jour le Vendredi, 27 Décembre 2013 15:58
Lire la suite...
 

Sondage

Aimez-vous le vitrail?
 

Qui est en ligne ?

Nous avons 8 invités en ligne

Publicité

Featured Links:
Joomla!
Joomla! The most popular and widely used Open Source CMS Project in the world.
JoomlaCode
JoomlaCode, development and distribution made easy.
Joomla! Extensions
Joomla! Components, Modules, Plugins and Languages by the bucket load.
Joomla! Shop
For all your Joomla! merchandise.