Débutant
Vocabulaire du billard Imprimer
Écrit par G.R.   
Mardi, 27 Septembre 2016 10:13

Le jeu et son vocabulaire

Au billard les boules s'appellent des billes au nombre de trois : deux blanches - avec lesquelles on joue - dont une pointée qui est souvent remplacée par une jaune. La troisième est rouge. Elles roulent sur le tapis qui recouvre la table du billard limitée par des bords nommés : les bandes.

On pousse sa bille avec une queue composée d'un fût et d'une flèche terminée par une virole et un procédé, c'est ce dernier qui seul doit toucher la bille jouée. La craie qui garnit le procédé est appelé le bleu, il est essentiel pour éviter le dérapage (fausse-queue) lors du coup.

En général le coup est porté avec la queue le plus horizontal possible, mais parfois il est utile de l'incliner on parle alors de piqué (queue oblique) ou de massé (queue presque verticale). En se référant à la marche des billes, on parle de coup droit ou croisé lorsque la bille du joueur revient sur la seconde après avoir touché une bille et une bande opposée et de tourné lorsque la bille parcourt le billard en rebondissant sur plusieurs bandes, il est aussi commun de dénommer un coup par le nombre de bandes touchées avant le choc sur la seconde bille adverse (on dira : "c'était un beau 5 bandes"). On parle aussi de bande(s) avant (ou bricole - désuet) lorsqu'on touche au moins une bande avant la première bille, et de coup direct lorsqu'aucune bande n'est touchée. Si la bille du joueur revient vers lui après le choc sur la première bille on parle de retro. À l'opposé, le coulé consiste à toucher pleine la première bille de manière que la bille du joueur continue au-delà de ce premier choc. Enfin il arrive qu'un choc inattendu vienne perturbé la marche prévue, on parle alors de contre ou plus communément de bosse (les anglais disent "a kiss") mais si cette bosse donne le point on dit qu'il est volé et il est d'usage de s'en excuser. On cherche parfois à profiter de la bosse soit dans une rencontre ou lors de la réaction de la première bille touchée alors qu'elle est au contact de la bande (coup dur).

Certaines dispositions des billes portent aussi des noms dont la plus connue est une "lunette" où les deux billes à atteindre assez proches l'une de l'autre forment un angle tel que la bille du joueur peut les toucher successivement directement sans trop d'effort. On peut aussi nommer une disposition par la manière de la jouer : "c'est un trois-bandes".

Enfin lorsqu'on ne frappe pas sa bille dans le plan vertical passant par le centre on met de l'effet soit direct à l'opposé de la bille visée soit contraire (du côté de la bille visée).

La prise de bille peut être grosse (proche du carreau) ou fine (proche du bord) et on distingue des touches pleine bille, 3/4, 1/2, 1/4 de bille.

Lorsqu'une bille est placée de manière à favoriser le point (par exemple à proximité d'un coin) on dit qu'elle est grosse et sinon petite.

Comme on joue tant qu'on gagne, pour faire une série de points consécutifs, on cherche à rappeler les billes dans une situation favorable et au moins à conserver la dominante en évitant de placer sa bille entre les autres.

Au début on désigne celui qui jouera le premier par un tirage : les joueurs, côte à côte, poussent une bille vers la petite bande opposée et celui dont la bille de retour, s'arrête le plus près de la petite bande côté joueurs décide de qui fait le point de départ. Le nombre de reprises est le nombre de fois que les deux joueurs ont joué. Chaque joueur marque ses points lorsqu'il en a manqué un coup et laisse le billard à l'adversaire.

En résumé le billard est un jeu bizarre où l'on joue le point de départ quand on arrive et où l'on y marque des points quand on rate son coup !!